Deuxième séance du séminaire InSitu (04/11/2019)

La deuxième séance de l’édition 2019-2020 du séminaire de l’axe InSitu aura pour intervenante Nora Gattilglia (Université de Gênes, chercheure invitée ICAR), qui interviendra sur le thème :

La médiation communautaire en hôpital : enjeux communicatifs et relationnels 

Présentation : le projet de médiation communautaire dans un hôpital de Gênes (2017-en cours) est un projet de recherche-action visant la transformation des dynamiques communicatives dans ce microcosme institutionnel. Dans la première phase du projet (2017-18), on a mené un travail microethnographique aux Urgences, un service caractérisé par un grand nombre de personnels bilingues, un manque d’interprètes-médiateurs, et un haut niveau de conflictualité entre patients et personnels (mais pas que).

Cette phase a abouti à plusieurs interventions sur le terrain (2018-19).

Après le retour des personnels impliqués (septembre 2019), on a proposé comme interventions futures (2020-21) : une formation dédiée à la création d’une équipe de médiation linguistique et communautaire composée des personnels bilingues ; une enquête dans l’univers axiologique des soignants à travers des entretiens; la collecte de données interactionnelles chez le service de Chirurgie Ambulatoire de l’hôpital.

Les entretiens seront menés auprès des soignants et des étudiants des cours en médecine. Le projet prend son départ d’une problématique dénoncée par les obstétriciennes de l’hôpital, à savoir une relation thérapeutique dépersonnalisante mise en place par les collègues plus jeunes. Le projet va impliquer d’abord les étudiants d’Obstétrique de l’Université de Gênes. L’analyse des entretiens se fera par l’analyse narrative.

La collecte des données interactionnelles veut se centrer sur la gestion des silences des patients de la part du soignant ou du médiateur. Le but, c’est de prendre en charge la participation parfois difficile du patient au parcours de soins et de mettre en relation cette posture assez passive avec l’émergence contemporaine d’une relation thérapeutique où le patient revendique son agentivité et son autorité épistémique, bien que souvent de façon conflictuelle.

 

La séance est organisée le lundi 4 novembre, de 13h à 14h30, en salle D4.179 de l’ENSL. La participation au séminaire sera également possible par Skype (nombre de participant.e.s limité.e.s, merci de prévenir l’équipe organisatrice à l’avance).

Contact : Heike Baldauf
En savoir plus : consulter la page Web du séminaire