Syntaxe, Sens,
Textualité

Responsables : Jean-Philippe Magué (ENS de Lyon) et Denis Vigier (Université Lyon 2)

L’équipe Syntaxe, Sens et Textualité (SST) étudie la manière dont Syntaxe et Textualité concourent à la production du Sens. Elle prend en compte la dimension radicalement dialogique et interactionnelle de la co-construction de Sens, en fonction des interactions spécifiques requises par l’actualisation des textes par les récepteurs/destinataires et par la prise en compte des phénomènes d’ordres local et global.

En promouvant le recours aux corpus, notamment numériques, et en mobilisant des approches quantitatives lorsque cela est pertinent, l’équipe SST s’inscrit dans le champ des Humanités Numériques.

SYNTAXE

Syntaxe et lexique

Plusieurs membres de l’équipe développent des travaux articulant syntaxe, macrosyntaxe, lexique et discours. Sont abordés notamment les problèmes de segmentation syntaxique dans des textes non normés (tweets, textes d’élèves, oral) et des structures interrogatives dans l’oral réel et dans l’oral représenté. En macrosyntaxe, certaines structures détachées font l’objet d’études comparatives entre le français et d’autres langues (ainsi les nominatifs pendants en français et en chinois). Concernant enfin la relation syntaxe-lexique: à partir du principe selon lequel forme et sens (linguistique) sont isomorphes (principe logiquement lié au postulat de la langue vue comme système), les propriétés syntaxiques et distributionnelles sont l’outil privilégié de l’explication de faits inattendus: par exemple que des catégories relevant a priori du même paradigme n’admettent en réalité pas les mêmes cotextes (être en bateau vs *être en navire, aller à la cuisine / *à la chambre, …), ou que des synonymes existent dans la langue (mourir / décéder, hippique / équestre, payer en espèces / liquide, …).

Publications des membres de l’équipe (2020-2022 & à par.)

Baumer E., Dias D., Gardelle L., Prak-Derrington E. (2021), « Quelles régularités pour les chaînes de référence dans le genre « nouvelles d’actualité » ? Exploration contrastive allemand / anglais / français », Travaux de Linguistique : Revue Internationale de Linguistique Française, De Boeck Université : 17-43. ⟨hal-02457218⟩

Bohas, G., Bottineau, D. (2023, à par.), “L’accord du verbe avec son sujet dans la conception des Grammairiens arabes: un précurseur de la chronosyntaxe ?”

Kahng, G., Vigier D. (2022, à par.), « Prépositions complexes et expression de la durée en français. Le cas de (en + dans) l’espace de », Paris : L’Harmattan.

Leeman, D., Vaguer, C. (2022), « L’identité lexicale au prisme des pratiques discursives : vélo vs bicyclette« , Le Discours et la Langue 13.1 : 191-222.

Leeman, D., Silberztein M. (2022), « Pourquoi peut-on être au salon et non être à la chambre ? Le curieux comportement des pièces du logis », in A. Bertin et al. Synchronie et Diachronie : l’enjeu du sens, Paris,   Champion : 293-314.

Leeman, D., Silberztein M. (2020), « Le lexique comme reflet des représentations sociales : ses variations selon le corpus considéré », LINX 80, en ligne.

Magué J.-P., Rossi-Gensane N., Halté P. (2020) « De la segmentation dans les tweets : signes de ponctuation, connecteurs, émoticônes et émojis », Corpus, N° 20

Paolacci V., Rossi-Gensane N. (2022 à par.) « Apprendre à segmenter son écrit en phrases à l’école primaire et au collège », Connecter et segmenter à l’écrit : ponctuation et opérateurs linguistiques, deux défis pour l’enseignement, sous la dir. d’Olivia Lewi et Blandine Longhi, Peter Lang, Berne, coll. « Exploration », p. 155-176

Prak-Derrington E. (2021), « Adverbes, adverbiaux, cohésion textuelle », Nouveaux cahiers d’allemand, 39, Association des Nouveaux Cahiers d’Allemand : 137-153. ⟨halshs-03282328⟩

Prak-Derrington E. (2020), « Compléments verbaux et linéarisation de l’énoncé », Nouveaux Cahiers d’Allemand : Revue de linguistique et de didactique, 38, Association des Nouveaux Cahiers d’Allemand : 31-39. ⟨halshs-02501414⟩

Rossi-Gensane N., Paolacci V. (2022) « Interroger le rapport oral/écrit à l’école : une expérimentation en cycle 3 », 8ème Congrès Mondial de Linguistique Française (CMLF), Orléans, juillet 2022

Rossi-Gensane N., Kong F. (2022) « Les syntagmes nominaux détachés à gauche sans rappel pronominal en français et en chinois : éléments de comparaison », 8ème Congrès Mondial de Linguistique Française (CMLF), Orléans, juillet 2022

Rossi-Gensane N., Acosta Cordoba L. F., Ursi B., Lambert M. (2021) « Les structures interrogatives directes partielles fondées sur dans les dialogues de romans français du XXe siècle », L’oralité mise en scène : syntaxe et phonologie (éds E. Pustka, D. Hornsby et A. Dufter), Journal of French Language Studies, N° 31, p. 169-191

Rossi-Gensane N., Paolacci V. (2020) « Développer les compétences syntaxiques et sémantiques des élèves à l’écrit, ou comment enseigner autrement la réécriture à l’école primaire et au collège français ? », 7ème Congrès Mondial de Linguistique Française (CMLF), Montpellier, juillet 2020, SHS Web of Conferences 78, 07015

Rossi-Gensane N., Ursi B. (2020) « Syntaxe et genre interactionnel : le cas des interrogatives directes partielles dans les interactions commerciales », Le Corpus d’Étude pour le Français Contemporain (CÉFC) (éds J.-M. Debaisieux et C. Benzitoun), Langages, N° 219, p. 147-160

Rossi-Gensane N., Ursi B., Eshkol-Taravella I., Skrovec M. (2020) « La syntaxe en empirie et en théorie. La proposition de segmentation multiniveau du projet SegCor pour le français parlé », Types d’unités et procédures de segmentation, sous la dir. de Marie-José Béguelin, Gilles Corminboeuf et Florence Lefeuvre, Lambert-Lucas, Limoges, p. 203-220.

Vigier, D., Kahng G. (2022), « Catégoriser les prépositions complexes en français », 8ème Congrès Mondial de Linguistique Française (CMLF), Orléans, France.

Chronosyntaxe

La chronosyntaxe (Macchi 2006) réunit l’étude de la “syntaxe” et celle de la “construction” (linéarisation de la structure informationnelle). Cette approche prend en compte les parcours réalisés par les interlocuteurs en interaction (Online Syntax, Auer (2009) en analyse du discours (Principle of Temporal Sequence (Tai 1985) en syntaxe chinoise). Cette approche s’applique à la comparaison des langues romanes, germaniques, celtiques, sémitiques, du basque etc.

Publications des membres de l’équipe (2020-2022 & à par.)

Bottineau D. (à par.), « Le(s) sujet(s) et leur(s) absence(s) en français, en breton et en basque », R. Mir-Samii et al. (éds), Du sujet et de son absence dans les langues. Peter Lang.

Textes fondateurs de la tradition grammaticale et scientifique arabe

Édition et traduction du Mufaṣṣal d’al-Zamaḫšarī, un précis de grammaire qui connut une vogue considérable dans l’Orient musulman et qui exerça une influence très importante dans l’Orient arabe, dans le monde iranophone et dans la tradition syriaque ; l’ouvrage peut être considéré comme la source principale des grands traités classiques .

Traduction, pour la première fois en français, du Canon de la médecine d’Avicenne / Ibn Sînâ (m. 1037). Ce traité médico-philosophique de 1600 pages dans l’édition du Caire de 1877 marqua la pensée scientifique arabe médiévale et, après sa traduction en latin au XIIe siècle, influença durablement l’Occident puisqu’il fut commenté et enseigné dans les universités européennes jusqu’au XVIe siècle.

Publications des membres de l’équipe (2020-2022 & à par.)

Bohas G., (2022, à par.), “Les définitions de la grammaire et de ses parties par Bar Hebræus”, Mélanges de l’Université Saint-Joseph.

Bohas, G., Alloush, M. (2022), Le Mufaṣṣal d’al-Zamaḫšarī, traduction commentée, 1, Le nom, Paris, Geuthner, 382 pages.

Bohas, G. (2021) « Tronçons métriques dans le Coran », The Arabist, Budapest Studies in Arabic, 42, p. 1-26.

Bohas, G. (2020), « Transitivité et intransitivité dans la grammaire de Bar Hebræus », Histoire Épistémologie Langage, 1, p. 49-57.

Sanagustin F., (2023, à par.), Le Canon de la médecine d’Avicenne, traduction française, Paris, Gallimard.

Sanagustin F., (2022, à par.), “Ibn Rushd, philosophe et médecin”, Revue Europe.

Sanagustin F. (2023, à par.), “Avicenne (XIe s.), ou l’errance comme mode d’accès à la connaissance, Arabica.

SENS

Signifiance et structures signifiantes

Le terme signifiance renvoie aux phénomènes de production du sens en incluant la dimension matérielle du signifiant en acte, qu’il s’agisse de structures signifiantes de nature verbale, non-verbale (vocale et gestuelle), ou bien iconique ou musicale. Ce terme insiste sur le langage comme activité, comme mise en corps et comme processus interactif et intersubjectif entre participant.e.s. La matérialité de la signifiance s’appuie sur les théories de l’incarnation (phénoménologie du corps et de la perception, tradition merleau-pontienne), et de l’embodiment (rôle du corps dans les représentations sémantiques, paradigme cognitiviste américain). Dans le domaine linguistique, cette matérialité concerne tous les niveaux de l’analyse linguistique, depuis celui de la submorphémie lexicale et grammaticale jusqu’à la syntaxe appréhendée dans sa processualité (chronosyntaxe).

Publications des membres de l’équipe (2020-2022 & à par.)

Alloush M. (2021), Al-taṭawwur al-dilālī fī al-luġa al-ʿarabiyya maʿ muqāraba sūsiūlisāniyya li-taṭawwur mufradāt al-šiʿr al-ʿarabiyyi al-qadīm (« Le changement sémantique dans la langue arabe, Approche sociolinguistique de l’évolution des mots de la poésie arabe classique »), Istanbul, Shurufat publications & studies, 315 pages.

Alloush M. (2021), « Extension des données pour l’étude de la matrice {[approximant] x [antérieur]} « rotation » », in La submorphologie motivée : vers un nouveau paradigme en sciences du langage, Paris, Honoré Champion, pp. 249-269.

Alloush M. (2021) « Dawāʾir al-H̱alīl al-ʿarūḍiyya : limāḏa waqaʿa li-ẖtilāf fī ʾasmāʾihā ? » (« Les cercles métriques d’al-Ḫalīl : pourquoi leur dénomination a-t-elle prêté à controverse ? »), Langues et Littératures du Monde Arabe, 12, p. 143-151.

​​Alloush M. (2021), « Étude détaillée de la matrice {[labial], [pharyngal] ; « resserrement »} », Langues et Littératures du Monde Arabe, 12, p. 61-82.

Alloush M. (2020), La place des interjections et des onomatopées dans le lexique de l’arabe, Beyrouth, Dār al-fikr al-muʿāṣir, 288 pages.

Bohas G. (2021), « Le non-ordonnancement des unités submorphémiques, langues sémitiques et langues romanes », Le français moderne, 89, 2, p. 155-176.

Bohas G. (2021), « La corrélation motivée et régulière du son et du sens au sein du signe linguistique », in Chrystelle Fortineau-Brémond et Stéphane Pagès, Le morphème en question, Aix-en-Provence, Presses universitaires de Provence, p. 39-50.

Bohas G. (2021), « Comment naissent les mots », Signifiances (Signifying), Vol. 5 No. 1 : Dynamique sémiotique et linguistique des individus, p. 202-224.

Bohas, G. et Lowenstamm, J. (2022), « The Tasrîf in the medieval Arabic grammatical tradition », in : The Oxford History of Phonology, éd. par Elan Dresher et Harry van der Hulst, Oxford University Press, Oxford, pp. 83-108.

Bottineau D. (2022), « Borges, le languaging, l’énaction et la submorphémie entre méditation linguistique et expérimentation poétique », F. Bravo (éd.), Poétique du signifiant. Approche submorphémique de l’espagnol, Presses Universitaires de Rennes, 255-281.

Bottineau D. (2021), « La théorie des matrices et étymons (TME) de Georges Bohas comme morphophonosémantique lexicale générative, opérative et incarnée », D. Leeman (éd.), La submorphologie motivée de Georges Bohas : vers un nouveau paradigme en sciences du langage – Hommages à Georges Bohas, Paris, Champion, 99-132.

Bottineau D. (2021), « Préface », M. Poirier, La coalescence en espagnol : vers une linguistique du signifiant énactivisante, Limoges, Lambert-Lucas.

Bottineau D. et Poirier M. (2022), « Les submorphémies : constructions et discussions – Éléments de constitution poétique des submorphémies linguistiques », F. Bravo (éd.), Poétique du signifiant. Approche submorphémique de l’espagnol, Presses Universitaires de Rennes, 39-57.

Leeman D. (dir.)(2021), La Submorphologie motivée de Georges Bohas : vers un nouveau paradigme en Sciences du langage, Paris, Champion, 364 pages.

Leeman D. (dir.)(2021), “La Submorphologie motivée de Georges Bohas : vers un nouveau paradigme en Sciences du langage », Paris, Champion : 11-17.

Prak-Derrington E. (2021), Magies de la répétition, ENS Éditions, https://books.openedition.org/enseditions/16369. ⟨10.4000/books.enseditions.16369⟩. ⟨halshs-03146285⟩

Prak-Derrington E. (2020), « Répétition et incarnation dans l’énonciation. SHS Web of Conferences », EDP Sciences, ⟨10.1051/shsconf/20207801031⟩. ⟨halshs-03054123⟩

Prak-Derrington E. (2020), « La répétition figurale. Une signifiance incarnée », V. Magri & Ph. Wahl. Répétition et signifiance. L’invention poétique, Études linguistiques et textuelles, Lambert-Lucas : 29-47. ⟨halshs-02509304⟩

Prak-Derrington E. (2020), « Ce que le son fait au sens : la révolution du chiasme formel », Joël July, Poétique des énoncés inconvenants et paradoxaux. Ce que la fonction poétique fait à la pensée, Presses Universitaires de Provence, 85-103 ⟨halshs-03111325⟩

Rabatel Alain (2024 à par.), « L’apport simplexe de la problématique des points de vue à la complexité énonciative », in Dan Than Do Hurinville & al. (éds), La complexité dans le langage, Paris, Éditions Honoré Champion.

Rabatel A. (2023 à par.), « Des points de vue en linguistique et dans la peinture (et de leurs relations avec les notions de perspective et d’observateur) », in Observateurs et spectateurs dans l’art et la littérature de l’Antiquité au milieu du XVIIe siècle, J.-M. Luce (éd), Revue PALLAS.

Rabatel Alain (2023 à par.), « Les enjeux linguistiques, épistémologiques et éthiques d’une écriture scientifique, du côté des animaux, et au-dessus d’eux », É. Baratay (éd), Écrire du côté des animaux, Paris, Éditions de la Sorbonne.Rabatel A. (2022), « Contre l’assignation à une identité et pour un universel progressiste sans rivage », in F. Attruia, A. Naccarato, A. Orlandi, C. Preite (éds), « Nous plongions nos mains dans le langage ». Hommage à Paola Paissa, Louvain-la-Neuve, Academia, 147-160.

Rabatel A. (2023), « Point(s) de vue (de la haine radicale djihadiste), in Nolwenn Lorenzi-Bailly et Claudine Moïse (éds), Discours de haine et de radicalisation(s). Les notions clés, Lyon, Ens Éditions, 89-98.

Rabatel A. (2023), « Les défis de l’identité individuelle et collective dans Mes indépendances de Kamel Daoud », in Kastberg Sjöblom, M., Barry, A. & Chauvin Vileno, A. (éds), Discours politiques en Afrique francophone, nouvelles voix/voies, Besançon, Les Cahiers de la MSHE Ledoux, Presses Universitaires de Franche-Comté, 23-31.

Rabatel A. (2022), « Représenter la mauvaise foi », Observables, 2, La mauvaise foi.

Rabatel A. (2022), « Proposal for a simplex account of discourse complexity using the pragma-enunciative theory of points of view », in K. Lund, P. Basso-Fossali, A. Mazur-Palandre, M. Ollagnier-Beldame (éds), Language is a complex adaptative system, Berlin: Language Science Press, 59-70.

Rabatel A. (2021), « Mémoire-outil, mémoire-valeur », in Francesco Attruia e Eriberto Russo (éds), La memoria collettiva. Saggi di linguistica e letteratura, Roma, Aracne Editrice, 23-38.

Rabatel A. (2021), « Du compagnonnage avec Semen et des évolutions qui s’ensuivirent », Semen, 50-1, pp. 73-86.

Rabatel A. (2021), « Quelle(s) vérité(s) administrer, à l’aune de l’empathie et de la confrontation des points de vue ? », Nouveaux Cahiers de MARGE, 3 [En ligne], n°3, mis à jour le : 11/03/2021, URL : http://publications-prairial.fr/marge/index.php?id=351

Rabatel A. (2021), « Enonciateurs premiers, seconds, points de vue, modalité et intentionnalité aux défis de l’interprétation », in J. Genz & P. Gevaudan (hgbs), Polyphonie in literarischen, medizinischen und pflegewissenchaftlichen Textsorten, Göttingen, Vandenhoeck & Ruprecht Unipress Gmbh, 25-48.

Rabatel A. (2021), La confrontation des points de vue dans la dynamique figurale des discours – énonciation et interprétation, Limoges, Lambert-Lucas, 664 p.

Rabatel A. (2020), « Appel à la pitié, questionnement problématologique et paradoxe pathémique », Argumentation et analyse de discours, 24, http://journals.openedition.org/aad/4087 ; DOI : https://doi.org/10.4000/aad.4087

Rabatel A. (2020), « La problématique translinguistique du point de vue », in Amae Azouzi (éd), Le point de vue, entre langue et discours, Sousse, Al Massira, 19-38.

Tarrade L., Magué J.-P., Chevrot, J.-P. (2022) “Detecting and categorizing lexical innovations in a corpus of tweets”, Psychology of Language and Communication, Sciendo In press

Zabotkina V., Bottineau D., Boyarskaya E. (2021), « Cognitive Mechanisms of Ambiguity Resolution », Boris M. Velichkovsky, Pavel M. Balaban, Vadim L. Ushakov (eds.), Advances in Cognitive Research, Artificial Intelligence and Neuroinformatics, Proceedings of the 9th International Conference on Cognitive Sciences, Intercognsci-2020, October 10-16, 2020, Moscow, Russia, Springer Nature, 201-212.

Pratiques du sens et sens des pratiques

Nos travaux en sémiotique du non-verbal s’intéressent à tout support de signification à visée intentionnellement communicative ou non. Ces supports (image, musique, gestes, vêtements, pratiques culturelles, etc.) sont analysés pour mettre en lumière leur nature (image fixe, animée, unique, séquentielle), leur mode de perception (visuelle ou sonore, tactile, olfactive), leur mode de réception (tabularité / linéarité), leur mise en œuvre en contexte et en espace (espace public, urbain, musée, etc.) et leur complémentarité (texte / image) au sein d’un même message (pub, presse, supports pédagogiques, etc.).

Publications des membres de l’équipe (2020-2022 & à par.)

Groccia M. (à paraître 2023), « Loïc Lantoine, chanteur pas engagé » in C. Prévost-Thomas, J-M. Jacono, S. Hirshi, Chanson pour… chanson contre : 3e Biennale des Ondes du monde, PUP, Collection « Chants Sons ».

Groccia M. (2021), « Charlotte Gainsbourg chanteuse ? Rest, l’album de l’ethos négocié » in J. July, C. Chabot-Canet. Du malentendu dans la chanson : 2e Biennale des Ondes du monde, J. July et C. Chabot-Canet. PUP, Collection « Chants Sons », 451-467.

Sens social (social meaning), sociolinguistique

Les langues ne sont pas monolithiques mais au contraire empreintes de variation. Les manières de dire sont toujours multiples, conduisant le locuteur à devoir faire des choix conditionnés par son identité, celle de son interlocuteur et le contexte de l’interaction. Outre le sens linguistique, l’énoncé porte un sens social qui informe l’interlocuteur sur l’identité du locuteur. Ainsi, la variation linguistique est modelée par les structures socio-démographiques de la population des locuteurs. L’équipe SST s’intéresse à ce couplage et à sa dynamique diachronique, en particulier avec des méthodes de linguistique de corpus.

Publications des membres de l’équipe (2020-2022 & à par.)

Bottineau D. (2021), « Textes programmateurs et scénarisations interactionnelles : les instructions autour de la natation en piscine et en extérieur du point de vue de l’énaction, perspective contrastive », P. Basso (éd), Discours programmateurs et mise en situation, Langages 221 2021/1, 63-74.

Dias D., Durand M.-L., Prak-Derrington E. (éd.) (2021), Politiquement correct : tabous, normes, transgressions, ILCEA, 42 ⟨10.4000/ilcea.11482⟩. ⟨halshs-03127900⟩

Magué J.-P., Tarrade L., Chevrot J.-P., Veloso M. (2022), “Using AI for doing sociolinguistics? Representations of gendered social cues in neural networks”, Sociolinguistics Symposium 24, Jul 2022, Ghent, Belgium.

Prak-Derrington E., Dias D. (éd.) (à par.), Le politiquement incorrect, Le discours et la langue, 13.2., sous presse.

Prak-Derrington E. & Dias D. (à par.), « Être ou ne pas être politiquement incorrect ? Introduction  », Le politiquement incorrect, Le discours et la langue, 13.2., sous presse.

Prak-Derrington E. (à par.), « Le politiquement incorrect de l’humour noir. Pour une théorie du second degré », in Prak-Derrington E., Dias D. (éd), Le politiquement incorrect, Le discours et la langue, 13.2., sous presse.

Prak-Derrington E., Dias D., Durand M.-L. (2021), « Au-delà des clivages idéologiques : approches discursives du politiquement correct. Introduction », Le politiquement correct : tabous, normes, transgressions, ILCEA, 42, https://journals.openedition.org/ilcea/11516.

 

TEXTUALITÉ

L’hétérogénéité foncière des textes interroge les normes internes d’organisation de la textualité concernant les paliers d’organisation micro- méso- et macro-textuels, la hiérarchie des instances énonciatives et des centres modaux, et leurs répercussions argumentatives. La prise en compte des situations, des genres alimente des approches en réseaux de la textualité, réinterrogeant les notions de linéarité, d’arbitraire, par une prise en compte de la motivation et de l’iconicité de formes signifiantes d’ordre rhétorico-textuel, selon une conception de la signifiance prolongeant le sémantique benvenistien (complémentaire de celle développée dans le § sens)

L’équipe poursuit l’étude diachronique et synchronique de la textualité dans les genres, abordée dans les discours programmateurs (Langue française 206, Langages 221), les encyclopédies (Langue française 214), autour de la textualité de l’exemplification et des bandes dessinées.

Elle poursuit aussi son édition (avec éventuelle traduction) de textes dans le cadre de l’édition et de la valorisation des manuscrits subsahariens.

Publications des membres de l’équipe (2020-2022 & à par.)

Alloush, M. (à par.), « To go or not to go to the French school: that is the question! » , West African Responses to European Colonial Occupation in Arabic and Ajami Texts, Brill.

Baumer E., Dias D., Gardelle L., Prak-Derrington E. (2021), « Peut-on parler aujourd’hui de rédaction de presse globalisée ? Étude comparée d’un corpus trilingue (français / anglais / allemand) », J. Jereczek-Lipińska et al., La Globalisation communicationnelle. Les enjeux linguistiques, Peter Lang : 211-222. ⟨hal-02465871⟩

Bohas, G., et Hasan I. M., (2021), Sîrat al-malik al-Zâhir Baybars XVIII, dix-huitième tome de l’édition du Roman de Baybars dans la recension damascène, Beyrouth, Institut Français du Proche-Orient.

Alloush, M., (2022), La guerre du Fouta-Djalon au XIXe siècle – édition, traduction et analyse de huit manuscrits subsahariens – en collaboration avec Bernard Salvaing, Paris, Geuthner (sous presse), 331 pages.

Bohas, G., (à par.), L’intégration des récits en littérature populaire : La seconde vie de Dhou l-Qarnayn et la Sīra nabawiyya à Tombouctou.

Fekir H., Rabatel A. (2021), « Conflit et discordance des voix dans la co-construction de l’image de soi projetée et l’image attribuée par autrui », Cahiers de Praxématique, 76, https://journals.openedition.org/praxematique/7126

Guerrini J.-C. (2022) Conflits de valeurs et corrida. Une étude de la controverse. Éditions L’Harmattan, 552 p.

Guerrini J.-C. (2022) «“Le Débat fertile. Explorer une controverse dans l’émotion” de Claire Polo». Éducation relative à l’environnement : Regards – Recherches – Réflexions, Centr’ERE, Volume 17-1.

Guerrini J.-C. (2022), “Ruth Amossy: In defense of polemics”, Springer, Argumentation Library, Volume 42, 2021, Argumentation, Springer Verlag, 36 (3), pp.447-451.

Manotti D., Rabatel A. (2022), « La représentation des discours des personnages, la narration, la vie et le lecteur (Dialogue entre une romancière et un linguiste) », Fabula, Atelier de Théorie Littéraire http://dlvr.it/SSppc2

Prak-Derrington E. (2022), « Quelle est la place du lecteur dans le monologue intérieur ? Le cas de deux nouvelles de Schnitzler », F. Dubor & S. Smadja, Pratiques monologales, Hermann, 207-233. ⟨hal-03619350⟩

Prak-Derrington E. (2021), « L’hybridité constitutive du Je romanesque », Hétérogénéité énonciative et discours en interaction (2), Cahiers de praxématique, 76, Montpellier : Presses universitaires de la Méditerranée, https://doi.org/10.4000/praxematique.6936. ⟨hal-03639446⟩

Prak-Derrington E. (2021), « Entre parole et chant, la répétition dans le langage », Les vertus de la répétition, Revue française de yoga, 64, 31-49. ⟨halshs-03286163⟩.

Prak-Derrington E. (2021), « La feintise de l’ironiste ou l’ethos désaccordé ». Basso Pier Luigi (éd.), (Dés)accords. À la recherche de la différence propice, Actes du Congrès de l’AFS 2019 : 101-115. ⟨halshs-03282370⟩

Rabatel A. (2023), « Pour une étude interdisciplinaire et sémio-linguistique de la viralité dans les médias », Actes du colloque La viralité dans les médias, Laura Santone et Paola Paissa (éds).

Rabatel A. (2023 à par.), « Idiolecte, style, éthos et figure(s) d’auteur dans « Les Belles familles » de Jacques Prévert », in Lucile Gaudin-Bordes, Emilie Devriendt et Hélène Ledouble (éds), L’énonciation entre collectif et singulier : poétique, éthique, politique, Paris, Louvain, Académia-Bruylant.

Rabatel A. (2023 à par.), « La double articulation au défi du texte. Les substrats rhétorico-textuel et pragma-énonciatif de la (sur-)signifiance », in Federico Bravo (éd), La double articulation, on en crève ! Repenser le signifiant, Bordeaux, Presses Universitaires de Bordeaux.

Rabatel A. (2023 à par.), in Donald Vessah Ngou, Kaja Dolar, Imene Miri Benabdallah (éds), Textualités,Hommages à Jean-François Jeandilllou « À propos de formes de textualité internes ou sous-jacentes à (l’interprétation de) l’image », Paris.

Rabatel A. (2022), « Modalités, scénarios modaux et discours programmateurs : retour critique sur l’analyse greimassienne de « La soupe au pistou » », Signata 13, https://doi.org/10.4000/signata.3703.

Rabatel A. (2022), « Pour une approche pragma-énonciative et interdisciplinaire de la notion d’explication à l’heure des discours complotistes », Recherches 76, 29-52.

Rabatel A. (2022), « Retour sur la définition, les marques syntactico-textuelles et modales du discours représenté narrativisé », Scientific Notes of Ostroh Academy National University : Philology Series, vol.13 (81), 96-103.

Rabatel A. (2022), « Des relations textuelles entre les discours représentés narrativisés et les autres formes de discours représentés et de la distinction entre discours représentés narrativisés exprimant des pensées et narration des états intérieurs », Romanica Wratislaviensia 69, 75-89.

Rabatel A. (2022), « Des relations entre texte et image et, au-delà, entre linguistique et sémiotique », Semen 52.

Rabatel A. (2022), « Tuer « les mécréants ennemis d’Allah » », in B. Turpin, G. & Patiño-Lakatos, L. Aubry, (éds), Les discours meurtriers aujourd’hui, Bruxelles, Peter Lang, 57-74.

Rabatel A. (2022), « Une approche pragma-énonciative des batailles de définition », in Véronique Montagne (éd), Stratégies de la définition, Paris, Classiques Garnier, 203-218.

Rabatel A. (2022), « L’intrication des discours représentés et de la narration dans les romans noirs de Dominique Manotti », Le Français moderne, vol. XC, t. 2, pp. 241-265.

Rabatel A. (2021), « Discours direct libre et parole intérieure », Pratiques, 191-192, http://journals.openedition.org/pratiques/10832

Rabatel A. (2021), « Postures énonciatives, interaction et dialogisme », Cahiers de praxématique, 75, L’autre en dialogue : hétérogénéité énonciative et genres de l’oral, https://journals.openedition.org/praxematique/7190

Rabatel A. (2021), « Indignation en mineur (ou hyperbolisée) en régime de controverse (ou de polémique) dans « l’Affaire du prédicat », in Anne Régent-Susini & Yana Grinshpun (éds), L’indignation, Paris, Presses de la Sorbonne Nouvelle, 227-247.

Rabatel A. (2021), « L’intrication des perceptions et modalités dans la recette de la ‘soupe au pistou’ », in Christelle Lacassain-Lagoin, Fabrice Marsac, François Schmitt, Magdalena Danko, Mária Pal’ova & Monika Zázrivcová (dir.), Sens (inter)dits, vol. 6, t. 3, Analyse du discours et pragmatique, Paris, L’Harmattan, col. Dixit Grammatica, 43-61.

Rabatel A. (2020), « La démultiplication des éthos dit et montré dans le discours du Bourget de F. Hollande raconté par Laurent Binet », E-rea, 17-2. http://journals.openedition.org/erea/9292

Rabatel A. (2020), « Pour une analyse conjointe de la programmation des actions et de l’incitation à l’action. Le discours de DAECH dans Dar al-Islam », Langue française, 206, pp. 65-80.

Rabatel A. (2020), « Répétition en avant et signifiance. À propos de Sainte Geneviève Patronne de Paris de Charles Péguy », in Véronique Magri-Mourgues & Philippe Walh (éds), Répétition et signifiance. L’invention poétique, Limoges,Lambert-Lucas, 49-64.

Rabatel A. (2020), « Les genres discursifs influent-ils sur les reformulations ? Une réponse par les reformulations en chaîne, dans un discours philosophique court », in Driss Ablali, Matilde Gonçalves & Fatma Silva (éds), Reformuler, une question de genre ? Braga, Edições Humus, 33-50.

Rabatel A. (2020), « Figures de la connivence dans Les récits de la demi-brigade », in G. Berthomieu & S. Milcent-Lawson (éds), Jean Giono, une poétique de la figuration, Paris, Classiques Garnier, 75-95.

Rabatel A. (2020), « La construction des identités personnelles et collectives autour de François Hollande dans le discours du Bourget de 2012 raconté par Laurent Binet », in Paola Paissa & Roselyne Koren, (éds), Du singulier au collectif : construction(s) discursive(s) des identités collectives dans les débats publics, Limoges, Lambert-Lucas, 55-69.

Rabatel A., Masi S. (2020), « La théâtralisation de la parole intérieure chez Camilleri, entre dialogue interne ou extériorisé du locuteur / écouteur plurilingue et humoriste », Annales de l’université de Craiova, Série sciences philologiques – langues et littératures romanes, XXIV- 1, 193-235.

Rossi-Gensane N., Goux M. (2020) « Discours programmateurs : le cas des recettes de cuisine en français classique et en français moderne », Entre instruction et modalisation : les genres de discours programmateurs (éd. P. Basso Fossali), Langue Française, N° 206, p. 95-110.

Vigier, D. (éd.) (2022), L’esprit encyclopédique moderne en France entre 1690 et 1902, Langue Française.

Vigier, D., Moncla L., Monfort, I., McDonough, K. & T. Joliveau (2022), « Les articles de géographie dans le Dictionnaire Universel de Trévoux et l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert. », revue Langue Française, 214 (2), 59-80.

Vigier, D., Groult, M. (2022), « Négation et polyphonie chez d’Alembert dans la querelle des forces vives », in. La négation à l’œuvre dans les textes, Classiques Garnier, Coll. « Colloques de Cerisy »

Vigier D., Moncla L., Brenon A., Mcdonough K., Joliveau T. (2020)., « Classification des entités nommées dans l’Encyclopédie ou dictionnaire raisonné des sciences des arts et des métiers par une société de gens de lettres (1751-1772) » Actes du 7ème Congrès Mondial de Linguistique Française, Jul 2020, Montpellier, France.

Éditions de textes

Livre de la guérison des maladies externes et internes affectant le corps, du Cheikh Ahmad al-Raqqâdî al-Kunti (XVIIe siècle), 3 vols., tome 1 (III + 167p.), tome 2 (III + 147p.), tome 3 (II + 150p.), Lyon, 2011.

Tawaddud al-Jâriya, “La docte Tawaddud. Un conte des Mille et Une Nuits.” Version de Tombouctou, édition critique, Lyon, 2012 (V + 283 pages)

La docte Sympathie, traduction du précédent ouvrage, Paris, 2015 (275 pages).