« Les doigts de Francis et la clé à molette de Georges : Quand la recherche en littérature populaire arabe était une affaire d’avant-garde » (Iyas Hassan, in Carnet « Hypothèses » du programme Littératures Populaires du Levant (LiPoL), 2021)

Cette article retrace l’histoire des manuscrits du Roman de Baybars, dont l’édition est soutenue depuis 2000 par l’ENS puis par ICAR et dont le dix-huitième et dernier volume est sur le point de paraître.

 

En savoir plus : article disponible en ligne sur les Carnets Hypothèses de l’ANR LiPoL