Projets interdisciplinaires

(page en cours de construction – le 15 février 2022)

Ici sont mis en avant les projets interdisciplinaires portés par des membres d’ICAR ou pour lesquels certains membres d’ICAR sont partenaires. Ils sont classés par disciplines croisées.

Linguistique interactionnelle et robotique sociale (IHM)

TRANOTA – Transcription and Annotation of turn-taking practices in HRI (2022-2023)
Responsables : Heike Baldauf-Quilliatre (ICAR), Salima Hassas (LIRIS)
Contribution : Isabel Colon de Carvajal, Carole Etienne, Lydia Heiden, Kris Lund, Matthieu Quignard, Lucien Tisserand
Partenaire: LIRIS, GenZ Oulu (Finlande)
Financement : APPI Lyon 2

PepperMint – Interacting with Pepper: mutual learning of turn-taking practices in HRI (2021-2024)
Responsables : Heike Baldauf-Quilliatre (ICAR), Salima Hassas (LIRIS)
Contribution : Isabel Colon de Carvajal, Carole Etienne, Lydia Heiden, Kris Lund, Matthieu Quignard, Lucien Tisserand
Partenaire: LIRIS, GenZ Oulu (Finlande)
Financement : ASLAN

Résumé
PepperMint propose l’étude des pratiques incarnées du turn-taking dans l’interaction humain-robot (IHR) pour améliorer les compétences sociales du robot, en utilisant des résultats en analyse conversationnelle, basée sur des interactions authentiques. L’objectif final est alors de proposer des modèles d’apprentissage automatique innovants. Ce projet se base sur une analyse multimodale du turn-taking dans des IHR authentiques

Linguistique interactionnelle et acquisition

INTER-JEUX – Pratiques interactionnelles et processus d’apprentissage situés dans les jeux entre parents et enfants (2020-2022)
Responsables : Isabel Colon de Carvajal et Heike Baldauf-Quilliatre
Contributions : Karine Bécu-Robinault, Thomas Franco-Pinto, Lydia Heiden, Laurène Smykowski
Partenaires : Vassiliki Markaki-Lothe (Université Grenoble Alpes), Anna Ghimenton (Lyon 2, DDL)
Financement : Fond-Recherche ENS, ASLAN

Résumé
A partir d’enregistrements audiovisuels d’interactions en situation de jeux de société et de jeux vidéo
entre parents et enfants, le projet s’intéresse aux pratiques interactionnelles et aux processus d’apprentissage situés sous quatre axes : 1) comment les participants de l’interaction construisent-ils leur rôle de joueurs/parents/enfants à différents moments du jeu ; 2) en quoi le jeu, notamment par sa temporalité et ses structures, influence-t-il la répartition des rôles endossés par les participants dans la transmission de savoirs ? ; 3) à l’aide de quelles ressources multimodales les participants co-construisent-ils ces savoirs et quelle est la nature des savoirs élaborés pendant les jeux ? ; 4) quelles compétences individuelles et collectives les enfants développent-ils avec les jeux ?