Axe transversal « Subjectivité : phénoménologie de l’expérience, formes symboliques et régimes épistémiques » : Appel à manifestation d’intérêt et réunion

Suite à l’assemblée générale du laboratoire, le nouvel axe transversal « Subjectivité : phénoménologie de l’expérience, formes symboliques et régimes épistémiques » lance un appel à manifestation d’intérêt.

L’axe transversal vise à regrouper les travaux, points de vue, sensibilités, questionnements autour de la question fédératrice et diversifiée de la subjectivité. La notion de sujet s’entend ici sous différents angles à confronter et relier.

Le principe de cet axe transversal est d’une part de solliciter les acteurs de recherches existantes dans ces différents domaines de manière à favoriser des travaux, recherches, réflexions et projets qui promeuvent le questionnement sur la subjectivité dans cet esprit transversal et transdisciplinaire, et d’autre part de permettre l’émergence de projets innovants dans ce domaine, au sein du laboratoire et avec ouverture aux collaborations extérieures, visant à compléter les compétences requises et créer les conditions de propositions de projets.

L’axe convie à une première réunion jeudi 16 OU vendredi 17 décembre 2021, qui aura pour but de préciser  les objectifs et modalités de fonctionnement de l’axe, de constituer un groupe de membres du laboratoire qui seraient effectivement intéressés par une participation, de recueillir des propositions ultérieures, de préciser les intérêts, de s’acheminer vers une formulation plus concrète des contenus de l’axe en fonction de ces discussions. Tous les membres du laboratoire, y compris les doctorants, sont donc cordialement invité.e.s à participer à cette rencontre, au-delà du degré d’implication envisagé (co-coordinateur, membre adhérent, participant informel ou auditeur (c’est par exemple le cas d’un membre ICAR qui a déjà adhéré à l’autre axe).

Le sondage en ligne dédié à cette réunion est disponible à l’adresse suivante :

https://evento.renater.fr/survey/reunion-axe-transversal-subjectivite-mofw6a8b

Vous êtes invité.e à communiquer par avance toute remarque, idée, suggestion, projet, demande de votre part, que vous soyez en mesure de participer à la réunion ou non.

Contact : Didier Bottineau et Matthieu Quignard
En savoir plus : texte complet de présentation de l’axe disponible en pièce jointe

Axe transversal « Interaction, Travail, Apprentissage » : Appel à manifestations d’intérêt

Suite à l’assemblée générale du laboratoire, le nouvel axe transversal « Interaction, Travail, Apprentissage » lance un appel à manifestation d’intérêt.

Dans un premier temps, il vous suffit de nous faire part de votre intérêt à participer en l’indiquant par mail aux trois coordinatrices : Patricia Lambert, Justine Lascar et Karine Bécu-Robinault.

Si vous le souhaitez, vous pouvez également leur indiquer certains de vos travaux passés ou en cours susceptibles de contribuer au domaine « interaction, travail, apprentissage ».

Dans un deuxième temps, un atelier de travail sera organisé lors de la journée ICAR du 13 janvier 2021.

Dès à présent, il est proposé de commencer à élaborer une bibliographie qui regroupera, puis organisera, les références de membres du laboratoire pertinentes pour cet axe.

Vous trouverez une amorce de ce travail sur un document partagé au bout de ce lien :

https://annuel2.framapad.org/p/axe_transversal_icar_ita-9qvr

Elle fera l’objet d’un temps de travail le 13 janvier.

Contact : Patricia Lambert, Justine Lascar et Karine Bécu-Robinault
En savoir plus : diaporama et notes de présentation de l’axe disponibles en pièces jointes

Soutenance HDR de Florence Le Hebel (15/10/2021)

Notre collègue Florence Le Hebel soutiendra son Habilitation à diriger des recherches intitulée Contexte culturel et compréhension de la culture scientifique par les élèves, dont le garant et rapporteur est Emmanuel Sander (professeur ordinaire, université de Genève).

Six autres membres composent le jury :

  • Pascal Bressoux, Professeur, université Grenoble Alpes, Institut Universitaire de France, rapporteur ;
  • Jonathan Osborne, Professeur émérite, Stanford University, USA ;
  • Denise Orange Ravachol, Professeure émérite, université de Lille, rapporteure ;
  • Andrée Tiberghien, Directrice de Recherches émérite, CNRS, université de Lyon (Ecole Normale Supérieure de Lyon, Université Lyon 2) ;
  • André Tricot, Professeur, université de Montpellier 3 ;
  • Thierry Rocher, Adjoint au sous-directeur des évaluations et de la performance scolaire (DEPP, Ministère de l’Éducation).

La soutenance, publique, se déroulera le vendredi 15 octobre 2021, à 14h, dans les locaux de l’ENS de Lyon, site Monod, en salle des thèses (46 allée d’Italie – 69007 Lyon).

La soutenance sera suivie d’un pot qui se tiendra à partir de 17h devant cette même salle. Merci de confirmer votre présence avant lundi 11 octobre auprès de Florence Le Hebel.

Contact : florence.le-hebel@ens-lyon.fr

 

Soutenance HDR de Marco Cappellini (15/10/2021)

Marco Cappellini (Aix-Marseille Université, Laboratoire Parole et Langage) soutiendra son Habilitation à diriger des recherches intitulée Une modélisation pour la recherche-action dans les échanges de télécollaboration. Interactions, formation de formateurs, autonomie, dont le garant est Nicolas Guichon.

La soutenance, publique, se déroulera le vendredi 15 octobre 2021, à 14h, dans les locaux de la MSH LSE, espace Marc Bloch (14 avenue Berthelot – 69007 Lyon).

En savoir plus : composition du jury disponible en pièce jointe.

Protection des données : échanges avec Emilie Masson, juriste CNRS (29/04/2021)

Emilie Masson, juriste auprès de la Déléguée à la Protection des Données du CNRS, vous propose un temps d’échange autour des données à caractère personnel dans les traitements de recherche. Seront notamment abordés la question du recueil et de l’exploitation de ces données ainsi que les démarches de mises en conformité par rapport au RGPD.
Cette section de discussion est ouverte à tous les membres d’ICAR : permanent.e.s, non-permanent.e.s et doctorant.e.s.
L’échange est ouvert le 29 avril prochain, de 9h30 à 11h30. Le lien de connexion a été transmis via la liste de diffusion du laboratoire (message de Lucie Bujon en date du 6 avril).
Contact  : Emilie Jouin

Kristine Lund distinguée par The International Society of the Learning Sciences

Le programme ISLS Fellows reconnaît celles et ceux qui ont apporté une contribution majeure au domaine des sciences de l’apprentissage depuis sa création il y a près de trois décennies. Ces personnes sont toutes des universitaires et des membres de la communauté très accomplis qui continueront à jouer un rôle essentiel pour la société à l’avenir grâce à leurs activités continues de leadership et de mentorat.

L’annonce officielle du programme des boursiers a eu lieu le 22 juin 2017 lors de la conférence 2017 Computer-Supported Collaborative Learning (CSCL) à Philadelphie, l’une des deux conférences bisannuelles de recherche universitaire parrainée par l’ISLS.

La cohorte inaugurale de boursiers était composée d’éminents scientifiques de l’apprentissage qui ont déjà été élus présidents de la société, d’éditeurs des deux revues phares (Journal of the Learning Sciences et International Journal of Computer-Supported Collaborative Learning), et de fondateurs du domaine.

Les nouveaux boursiers sont nommés les années suivantes par un comité de sélection composé de boursiers existants de la SIDTS.

Notre collègue Kristine Lund a été nommée en 2020.

En savoir plus : description des travaux de Kristine Lund disponible via la page Web suivante

Soutenance de thèse de Kevin Petit (07/12/2020)

Kevin Petit soutiendra sa thèse intitulée En immersion dans « l’Irlande authentique » : Étude sociolinguistique critique de la revitalisation de l’irlandais dans le cadre de séjours linguistiques, dirigée par James Costa (maître de conférences, université Sorbonne Nouvelle Paris 3) et Peter Griggs (professeur, université Lumière Lyon 2).

Le jury sera composé de quatre autres membres :

  • Alexandre Duchêne, professeur, Institut du Plurilinguisme, université de Fribourg ;
  • Patricia Lambert, professeure, École Normale Supérieure de Lyon ;
  • Clíona Ní Riordáin, professeure, université Sorbonne Nouvelle Paris 3 ;
  • Tadhg Ó hIfearnáin, professeur, Ollscoil na hÉireann Gaillimh.

 

La soutenance se déroulera en visioconférence, lundi 7 décembre 2020 à 10h. L’inscription est nécessaire auprès de Kevin Petit : Kevinpetitcahill@hotmail.fr

Résumé de la thèse :

Cette thèse porte sur la revitalisation de l’irlandais dans les summer colleges, des stages d’immersion situés dans des régions rurales et irlandandophones de l’ouest de l’Irlande. Afin de mieux comprendre les effets sociologiques de l’enseignement des langues, cette recherche se situe à la croisée des travaux en didactique des langues portant sur les interactions pédagogiques, et des travaux en sociolinguistique critique analysant les mouvements de revitalisation linguistique. Si l’importance de l’éducation dans la légitimation d’une langue est souvent donnée comme acquise, peu d’études analysent la manière dont les pratiques pédagogiques participent à définir le statut d’une langue et le sens que revêt son apprentissage. Dans cette recherche, il s’est donc agi d’expliquer comment les séjours linguistiques dans les summer colleges produisent ou remettent en cause la structure sociale et spatiale du bilinguisme en Irlande.

Pour ce faire, j’ai constitué un corpus de données langagières interactionnelles (interactions en classe et entretiens), d’observations participantes, de questionnaires et de documents historiques, grâce à un travail de terrain sociolinguistique consistant en des études de cas ethnographiques dans trois stages d’irlandais.

Tout d’abord, je montre que les romantiques-nationalistes irlandais ont créé les premiers summer colleges au début du 20ème siècle afin de produire la Gaeltacht, un territoire imaginé comme authentiquement irlandais (et totalement irlandophone) qui devait servir de modèle afin de mener à bien le projet d’indépendance du Royaume-Uni. Puis j’explicite comment et pourquoi aujourd’hui, dans les summer colleges étudiés pour cette thèse, l’enseignement de l’irlandais permet aux organisateurs de réaliser des projets sociaux-économiques et politiques au niveau local.

Premièrement, les règles de langue participent à la reproduction ou la remise en cause de ce que je définis (après Anderson 1991) comme la « communauté imaginée Gaeltacht ». Deuxièmement, les pratiques pédagogiques observées dans deux stages amènent les apprenants à se saisir de la langue différemment : dans le premier stage, l’irlandais est construit comme un objet culturel, alors que dans le second il est construit comme une ressource linguistique dans le répertoire plurilingue des élèves.

Enfin, j’explore comment la récente marchandisation de l’apprentissage de l’irlandais sur le marché international du tourisme bouleverse l’économie des ressources linguistiques. La thèse défendue est que l’importance des institutions d’enseignement des langues dans la revitalisation linguistique repose sur leur capacité à produire des « sociodicées linguistiques », que je définis comme des récits qui justifient un certain ordre social à partir d’idéologies linguistiques prenant corps lors de l’expérience d’apprentissage.

Soutenance de thèse de Morgane Domanchin (11/12/2020)

Morgane Domanchin soutiendra sa thèse intitulée Pratiques écraniques en situation de télécollaboration pour l’enseignement-apprentissage du FLE, dirigée par Christine Develotte (professeure émérite, ENS de Lyon).

Le jury sera composé de quatre autres membres :

  • André Avias, professeur émérite, Østfold University College, examinateur ;
  • Marco Cappellini, maître de Conférences, Aix-Marseille Université, examinateur ;
  • Anne-Laure Foucher, professeure, université Clermont Auvergne, rapporteure ;
  • Annie Jézégou, professeure, université de Lille, rapporteure.

La soutenance se déroulera en visioconférence, vendredi 11 décembre à 14h. L’inscription est nécessaire via le sondage en ligne suivant (des codes de connexion vous seront communiqués ultérieurement).

Résumé de la thèse :

Ancrée dans la didactique des langues, cette thèse s’appuie sur le projet franco-américain Cultura qui a mis en relation 24 apprentis-tuteurs de l’université Lumière Lyon 2 avec 16 apprenants de français du Massachusetts Institute of Technology (MIT) pendant un semestre. Dans le cadre de cette télécollaboration, les échanges par forum ont été enrichis par trois séances de visioconférence sur Google Hangouts. En nous basant sur ces dernières, notre travail porte sur les pratiques écraniques, qui réfèrent à l’ensemble des interactions homme-machine produites sur un ordinateur.

À partir de captures d’écran dynamiques, ce travail rend compte de l’autonomie technique de sujets en situation de conversations pédagogiques. Notre étude analyse leurs pratiques écraniques qui, selon leurs usages et la situation vécue, s’incarnent dans des comportements autonomes ou collaboratifs. En procédant à la transcription de leurs navigations en ligne et de leurs interactions, notre cadre méthodologique croise les approches écologique, interactionniste et multimodale.

Restitués dans des capsules vidéo, les résultats qualitatifs montrent dans un premier temps les comportements collaboratifs de trois binômes d’apprentis-tuteurs en situation de panne technique, dont l’autonomie se co-construit à et en dehors de l’écran. Dans un second temps, les comportements autonomes de trois apprenants mettent au jour leurs intentionnalités communicatives, mais aussi leurs recherches d’information illustrant ainsi de nouvelles pratiques d’apprentissage. Enfin, nos résultats offrent des pistes didactiques orientées sur la flexibilité des environnements vidéosynchrones et leurs effets sur la relation pédagogique avec l’apprenant.

Soutenance de thèse de Hamzeh HAMMOURI (17/09/2020)

Hamzeh Hammouri soutiendra sa thèse intitulée La dynamique de la terminologie touristique : Etude terminologique et sémantique trilingue en vue de l’élaboration d’un dictionnaire spécialisé tourisme (français, anglais, arabe), dirigée par Bruno Paoli.

Le jury sera composé de quatre autres membres :

  • François Gaudin, professeur d’université, université de Rouen ;
  • Fayza El Qasem, professeure des universités, université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 ;
  • Pascaline Dury, professeure des universités, université Lumière Lyon 2 ;
  • John Humbley, professeur émérite, université Paris Diderot.

La soutenance, publique, se déroulera le jeudi 17 septembre, à 14h, dans les locaux de l’Université Lumière Lyon 2, en salle G123A (bâtiment Gaïa) du Campus Berges du Rhône (18 quai Claude Bernard – 69007 Lyon).

ICAR accueille deux nouvelles chercheures invitées

Le laboratoire accueillera en début d’année d’année prochaine deux chercheures invitées :
  • Johanna Isosävi (université d’Helsinki) qui nous rejoindra de janvier à mars 2020 pour travailler sur la politesse en France et en Finlande ;

Site Web personnel : http://johanna.isosavi.com

  • Naomi Truan (université de Leipzig) qui nous rejoindra dans le cadre d’une bourse Erasmus +. Ancienne normalienne (ENS de Lyon), sa thèse, soutenue à la Sorbonne, en co-tutelle avec la Freie Universität de Berlin, a pour intitulé Who Are You Talking About?”. The Pragmatics of Third-Person Referring Expressions: A Contrastive Corpus-Based Study of British, German, and French Parliamentary Debates.

Ses spécialités sont la sociolinguistique, la pragmatique et la linguistique de corpus. Ses recherches actuelles portent sur la politesse et la linguistique comparative.

Page Web personnelle (en allemand) : https://tinyurl.com/umzmury

Contact : Heike Baldauf-Quilliatre

 

Soutenance de thèse de Mansour Alkahtani (07/12/2019)

Mansour Alkahtani soutiendra sa thèse intitulée Une représentation sémantico-syntaxique des adjectifs prédicatifs et leur traduction en français et en arabe, dirigée par Mohamed Hassoun.

Le jury sera composé de quatre autres membres :

  • Joseph Dichy, professeur honoraire, université Lumière Lyon 2 ;
  • Amani Sabra Ghosn, professeure des universités, université Libanaise de Beyrouth ;
  • Marie Baize-Varin, maître de conférences HDR, université Rennes 2 ;
  • Abdenbi Lachkar, université Paul-Valéry Montpellier 3.

La soutenance, publique, se déroulera le samedi 7 décembre, à 9h30, dans les locaux de l’Enssib, salle Bertrand Calenge (17 boulevard du 11 Novembre 1918 – 69100 Villeurbanne).

Soutenance de thèse d’Eiva RSSLAN (07/12/2019)

Eiva Rsslan soutiendra sa thèse intitulée L’humanisme arabe au Ve/XIe siècle : Abû al’Alâ’ al-Ma’arrî (363/1058), poète, philosophe et penseur humaniste, dirigée par Floréal Sanagustin.

Le jury sera composé de trois autres membres :

  • Ghassan Alsayed, professeur d’université, université de Damas ;
  • Stéphane Valter, professeur des universités, université Lumière Lyon 2 ;
  • Saba Fares, professeure des universités, université Toulouse 2.

La soutenance, publique, se déroulera le samedi 7 décembre, à 14h, dans les locaux de l’Université Lumière Lyon 2, en salle BR02 (bâtiment Bélénos) du Campus Berges du Rhône (18 quai Claude Bernard – 69007 Lyon).