Journée d’étude : « L’analyse quantitative et statistique des données en linguistique de corpus » (11/12/2019)

Attention : modification de salle : D4. 212 et non plus D4. 179.

 

Dans le cadre de la Fédération LASCO – LAboratoires du Sud Corpus Outillés, nos collègues Carole Etienne, Jean-Philippe Magué, Matthieu Quignard et Denis Vigier co-organisent une journée d’étude intitulée :

L’analyse quantitative et statistique des données en linguistique de corpus

Objectif de la journée : permettre aux membres des laboratoires participant à cette journée de présenter certaines de leurs pratiques en matière d’analyse quantitatives des données linguistiques et d’échanger à ce sujet.

Programme partiel :

  • Matin 9h-12h : présentations de 10 minutes sur un focus de pratique d’analyse quantitative en cours, suivies de 10 minutes de discussion collective ;
  • Après-Midi 13h-17h : 3 communications de 45 minutes environ :

1. Thierry Poibeau, directeur de recherche CNRS et directeur-adjoint du laboratoire LATTICE, ENS Ulm, Paris  :

Caractérisation de styles textuels par des méthodes automatiques

2. Cécile Fabre, professeure des universités en sciences du langage à l’université Jean Jaurès de Toulouse

Utilisation des modèles distributionnels en linguistique outillée

3. Intervention proposée par ICAR.

Une table ronde clôturera la journée.

L’événement est organisé le mercredi 11 décembre 2019, en salle D4.212 (laboratoire EVS) de l’ENS de Lyon.

Contact : jean-philippe.mague@ens-lyon.fr
En savoir plus : présentation complète de la journée disponible sur la page Web dédiée

 

 

Appel à candidatures : édition 2020 du concours « Ma thèse en 180 secondes » (date limite : 18/12/2019)

L’Université de Lyon organise sur le site de Lyon Saint-Étienne la septième édition du concours international francophone

Ma Thèse en 180 secondes

Il propose aux doctorant.e.s de présenter, devant un jury composé de chercheurs, journalistes, représentants de la CPU et du CNRS, et un auditoire profane et diversifié, leur sujet de recherche en termes simples. Chaque doctorant.e doit exposer, en 3 minutes, de manière claire, concise et néanmoins convaincante, son projet de recherche.

L’objet du concours MT180 est de valoriser la relève scientifique, révéler la capacité des doctorant.e.s à vulgariser des travaux de recherche, sensibiliser à l’importance du dialogue science-société, pour in fine, favoriser l’insertion professionnelle des jeunes chercheur.e.s.

Chaque regroupement universitaire participant présente, après une finale locale, deux candidat.e.s à la demi-finale nationale.

Finale locale UdL : 17 mars 2020, à 18h. 3 prix du Jury et 1 prix du public seront décernés.

Date limite de soumission des candidatures à l’UdL : 18 décembre 2019, via le formulaire en ligne suivant.

Contact : mt180s@universite-lyon.fr
En savoir plus : consulter la page Web dédiée.

REPORT : Déjeuners du Laboratoire de l’Éducation : Christine Détrez (10/12/2019)

Attention, séance reportée au 4 février 2020.

Les Déjeuners du LLE sont un espace convivial de dialogue interdisciplinaire dans le domaine de la recherche sur l’éducation, les apprentissages et les socialisations. Ils sont organisés sur le temps de midi.

Leur prochaine séance aura pour intervenante Christine Détrez (professeur de sociologie à l’ENS de Lyon, Centre Max Weber), sur le thème :

Chercher sa mère, trouver un pensionnat : une enquête à l’Ecole Normale de Filles de Douai

Déjeuner participatif et entrée libre.

La séance se déroulera le mardi 10 décembre, de 12h à 14h, en salle D4.179 (ICAR).

La séance suivante se déroulera le 9 janvier 2020 (12h-14h – autour d’une présentation d’Emmanuelle Picard).

Contact : patricia.lambert@ens-lyon.fr

Troisième séance du séminaire LanDES (13/12/2019)

La troisième séance du séminaire 2019-2020 du sous-axe LanDES : Langue Discours Énonciation Sémiotique aura pour intervenante notre collègue Chérine Fathy Elfakharany, docteure en sciences du langage.

Intitulé de l’intervention : Le statut du complément d’objet indirect (introduit par la préposition sur)

La séance se déroulera le vendredi 13 décembre 2019, à partir de 15h, en salle R174 de l’ENSL.

Contact : Nathalie Rossi-Gensane

Soutenance de thèse de Mansour Alkahtani (07/12/2019)

Mansour Alkahtani soutiendra sa thèse intitulée Une représentation sémantico-syntaxique des adjectifs prédicatifs et leur traduction en français et en arabe, dirigée par Mohamed Hassoun.

Le jury sera composé de quatre autres membres :

  • Joseph Dichy, professeur honoraire, université Lumière Lyon 2 ;
  • Amani Sabra Ghosn, professeure des universités, université Libanaise de Beyrouth ;
  • Marie Baize-Varin, maître de conférences HDR, université Rennes 2 ;
  • Abdenbi Lachkar, université Paul-Valéry Montpellier 3.

La soutenance, publique, se déroulera le samedi 7 décembre, à 9h30, dans les locaux de l’Enssib, salle Bertrand Calenge (17 boulevard du 11 Novembre 1918 – 69100 Villeurbanne).

Séance spéciale du séminaire IMPEC – Biennale d’art contemporain de Lyon (14/12/2019)

La prochaine séance du séminaire IMPEC (Intéractions Multimodales Par Ecran, sous la responsabilité de Christine Develotte) s’inscrira exceptionnellement dans le cadre de la 15e Biennale d’art contemporain de Lyon. Elle fera intervenir des artistes qui se servent des écrans dans leur travail artistique.

Pour l’occasion, le séminaire sera externalisé dans l’ancienne usine Fagor, nouveau lieu de la Biennale, et sera ouvert au public de la manifestation.

Artistes invité.e.s :

  • les Dronards : collectif d’artistes pluridisciplinaires fondé par Laurent Petit, Aurélien Durand et Adelin Schweitzer en 2014, ce collectif développe une écriture artistique fortement influencée par la culture populaire de science-fiction et construit depuis bientôt quatre ans une approche singulière sur l’image en mouvement et la création vidéo dans l’espace public. À partir d’engins télécommandés de type « rover » (roulant) et drone (aérien) permettant au pilote un déport de ses perceptions et de ses moyens de communication via différents organes embarqués sur les robots et sur lui-même, le collectif agit dans la rue en réalisant des performances à la rencontre d’un public le plus souvent inconscient de ce qui se joue. Le protocole d’usage des machines – relevant à la fois du tournage de cinéma et de la performance devient dès lors le moyen et le sujet des expériences réalisées. Les différents médias qui en découlent sont à la fois des comptes rendus d’expérience, des courts métrages de fiction mais avant tout des projets hybrides et participatifs à l’échelle du territoire exploré par les artistes ;
  • Annie Abrahams proposera de faire vivre l’expérience Mouvements à distance au public présent. Cette expérience, conçue pour 12 participants munis de leurs smartphones et oreillettes/casque dure 10 minutes. Dispersé.e.s dans l’espace (sur le lieu du séminaire, mais aussi plus largement en ligne), connecté.e.s via le réseau à une interface de téléconférence ordinaire, les particpant.e.s ferment les yeux et se laissent guider par une voix dans une exercice de mouvement partagé. Leurs téléphones mobiles fonctionnent comme des extensions photosensibles de leurs mains et produisent, projetée sur un écran, une seule image. Les yeux fermés, les particpant.e.s se concentrent sur leur corps et ne contrôlent plus leur image. Celle-ci devient du coup la trace directe de leur vécu, une traduction de leur mouvement en résonance avec les autres. Quelques personnes de l’audience peuvent participer à l’expérience.

La séance se déroulera le samedi 14 décembre 2019, de 14h à 16h30, dans les locaux de l’ancienne usine Fagor (65 rue Challemel Lacour – 69007 Lyon).

Contact : Justine Lascar (ICAR) et Jeanne Drouet (Centre Max Weber)
En savoir plus :

Soutenance de thèse d’Eiva RSSLAN (07/12/2019)

Eiva Rsslan soutiendra sa thèse intitulée L’humanisme arabe au Ve/XIe siècle : Abû al’Alâ’ al-Ma’arrî (363/1058), poète, philosophe et penseur humaniste, dirigée par Floréal Sanagustin.

Le jury sera composé de trois autres membres :

  • Ghassan Alsayed, professeur d’université, université de Damas ;
  • Stéphane Valter, professeur des universités, université Lumière Lyon 2 ;
  • Saba Fares, professeure des universités, université Toulouse 2.

La soutenance, publique, se déroulera le samedi 7 décembre, à 14h, dans les locaux de l’Université Lumière Lyon 2, en salle BR02 (bâtiment Bélénos) du Campus Berges du Rhône (18 quai Claude Bernard – 69007 Lyon).

Appel à contributions : ELDM 2020 – Embodied interactions, Languaging and the Dynamic Medium Workshop (date limite : 06/01/2020)

Sébastien Lerique (post-doctorant à l’Institut rhônalpin des systèmes complexes – IXXI) organise un atelier thématique qui se déroulera le 18 février 2020, à l’ENS de Lyon.

Intitulé : Embodied interactions, Languaging and the Dynamic Medium

Argumentaire partiel (en anglais) : the study of languaging is concerned with broader experimental validation, when medium design could benefit from theoretical work to guide future design choices. The ELDM workshop aims to bring these communities together to share views and needs.

We call for contributions concerned with embodied interactions, languaging, and humane or interaction-centric computing mediums, and propose a space to cross-pollinate and exchange about current developments in academia, technology and arts.

General topics :

  • Embodied interactions
  • Languaging
  • Humane dynamic medium
  • Complexity of interactions
  • Enactive cognitive science
  • Diversity and alterity computing
  • Human-computer-human interaction
  • Interaction nurturing and support

Date limite de soumission des propositions (présentations orales ou par posters) : 6 janvier 2020.

Contact : sebastien.lerique@normalesup.org 
En savoir plus : appel complet disponible sur la page Web dédiée

Lyon 2 : Appel à projets pluridisciplinaire interne 2020 (date limite : 06/01/2020)

L’Université Lumière Lyon 2 informe du lancement de la campagne 2020 de son Appel à projets pluridisciplinaire interne (APPI).

L’objectif du dispositif, est d’une part de mobiliser les enseignant.e.s-chercheur.e.s sur des projets de recherche collectifs pluridisciplinaires qui, à terme, pourront les amener à répondre à des appels plus ambitieux (IDEX, Région, ANR, Europe, etc.), d’autre part de constituer une opportunité pour les collègues engagé.e.s dans le processus de création des pôles de spécialité de Lyon 2 d’obtenir un financement pour des projets considérés comme structurants pour ces pôles.

Cet appel reste cependant ouvert à des projets « blancs » qui ne s’inscrivent pas dans ces perspectives.

Ce dispositif reprend dans ses grandes lignes le format adopté lors des précédentes éditions : les projets devront s’inscrire dans au moins deux champs disciplinaires, dont l’un au minimum est couvert par notre établissement.

Une attention particulière restera également portée à la valorisation de la recherche à destination de publics non académiques, qui devra être détaillée dans le descriptif scientifique.

L’aide totale accordée par la DRED sera comprise entre 5.000 et 20.000 euros et permettra de financer tout type de dépenses réalisées directement par l’unité de recherche coordinatrice pour un projet qui sera conduit du 1er avril 2020 au 31 décembre 2021.

Date limite d’envoi des dossiers de candidature, au format électronique à l’adresse dred.projets@univ-lyon2.fr : lundi 6 janvier 2020.

Contact : Michaël Berthet
En savoir plus : fiche projet et règlement disponibles en pièces jointes ; annexes disponibles sur la page Intranet dédiée.

Le religieux, le narratif et le littéraire. Coran et exégèse coranique dans l’histoire de la littérature arabe (Iyas Hassan, Geuthner, Presses de l’Ifpo, 2019)

Lire le Coran à la manière d’une œuvre littéraire et esthétique ! Voici le projet audacieux et à maints égards novateur du livre d’Iyas Hassan. À partir d’un récit compact et allusif, Mūsā avec le serviteur de Dieu (Cor. 18,60-82), l’auteur propose une analyse méticuleuse et passionnante des techniques de narration à l’œuvre dans le Coran puis dans la tradition exégétique arabe telles qu’elles se manifestent dans le commentaire de Muqātil Ibn Sulaymān (m. 767). Cette double lecture permet de décrire une transition esthétique qui mène à la naissance, vers le milieu du VIIIe siècle, d’un nouveau récit littéraire. Elle met en exergue le rôle des narrations religieuses dans la genèse de la prose littéraire arabe et s’oppose totalement aux affirmations de spécialistes invitant à penser que ce processus a été inauguré à partir des écrits d’illustres prosateurs et secrétaires de chancellerie abbassides.

Dans son célèbre ouvrage The Art of Biblical Narrative (1981), Robert Alter soulignait les progrès de l’enquête philologique sur la Bible tout en rappelant la nécessaire contribution de l’investigation littéraire dans la quête fascinante du sens. La recherche sur le Coran connaît aujourd’hui une situation similaire et Iyas Hassan participe au renouvellement de ces approches. Bien qu’elle soit ancrée dans les études littéraires, sa contribution dépasse le lecteur uniquement soucieux de littérature pour intéresser à la fois l’historien et le théologien, ce qui laisse présager que Le religieux, le narratif et le littéraire sera aux études coraniques ce que fut l’ouvrage de Robert Alter pour les études bibliques.

En savoir plus : sommaire disponible sur le site Web de l’éditeur

 

ENS de Lyon : Conférence « L’usage des exemples dans l’enseignement de la physique à l’université » (11/12/2019)

Le département Éducation et Humanités Numériques de l’ENS de Lyon organise une conférence ouverte à tou.te.s. Son invitée en sera Cécile de Hosson, professeure des universités en didactique de la physique (université Paris Diderot,  Laboratoire de Didactique André Revuz).

Intitulé de la conférence : L’usage des exemples dans l’enseignement de la physique à l’université : entre enseignement et apprentissage

L’usage des exemples dans l’enseignement de la physique à l’université apparaît comme une pratique aussi banale qu’incontournable. Ce séminaire s’intéressera à la manière dont les enseignant.e.s-physicien.ne.s décrivent et organisent l’usage des exemples dans leur cours. Ces usages seront considérés comme révélateurs du rapport que les enseignant.e.s-chercheur.e.s entretiennent avec l’enseignement et l’apprentissage de la physique ; ils permettront de remonter à certaines dimensions de leur identité professionnelle, considérée dans ses dimensions épistémologiques et pédagogiques.

L’événement se déroulera le mardi 11 décembre 2019, de 17h à 18h, à l’IFÉ , en salle D8.007 (19 allée de Fontenay – 69007 Lyon).

Contact : Karine Bécu-Robinault

Appel à participation : Colloque IMPEC 2020 (date limite : 19/01/2020)

Le Groupe IMPEC, spécialisé dans la recherche sur les interactions par écran, a lancé un appel à communications pour son prochain colloque, qui se déroulera du 1er au 3 juillet 2020, à l’ENS de Lyon.

Thème retenu en 2020 : Les sensorialités

Argumentaire partiel (en anglais) : the question of the sensible, i.e. what can be perceived by the senses, and its relationship with screens, is at the core of the screen-based studies that the IMPEC group considers to be its principal research focus, no matter the situation: games, work, or any other communicative situation. These new relationships can be studied through the following subtopics:

A/ What role do the five senses play in interactions through/with/in screens?

B/ Towards screen-based sensorialities?

C/ How are “screen-based uses of the senses” called up and invested in interactions with particular stakes?

D/ What methodologies can be used to study the relationships between senses and screens?

Date limite de soumission des propositions (présentations orales, symposia, workshops) : 19 janvier 2020.

Contact : groupe.impec@gmail.com
En savoir plus : appel complet disponible sur la page Web dédiée