Équipe ADIS

Apprentissages, Discours, Interactions, Savoirs

Responsable : Joséphine Rémon (Maîtresse de Conférences, Université Lumière Lyon 2)

L’équipe ADIS regroupe des chercheurs s’intéressant à l’enseignement des langues, des sciences ou à la formation technique et professionnelle. Les recherches menées visent quatre types d’objectifs :

 

  • étudier le rapport entre les interactions didactiques situées, en classe ou dans d’autres contextes de transmission (stages en situation de travail, musées, etc.) les apprentissages et leur évaluation ;
  • caractériser les différents types d’interactions et de contextes éducatifs comme « genres » praxéologiques stables se différenciant selon les disciplines et les activités didactiques ;
  • concevoir des outils et ressources didactiques pour l’enseignement et la formation de formateurs ;
  • développer l’instrumentation des recherches pour la constitution et l’analyse de corpus complexes constitués d’enregistrements vidéo et d’autres données associées.

Les travaux sont menés à partir de ces corpus dans une démarche empirique sensible à la documentation des interactions multimodales en contexte : discours, gestes, mobilisation d’artefacts symboliques (consignes, écriture au tableau, images, etc.) et matériels. Trois niveaux temporels sont explorés de manière complémentaire : celui macro des séquences d’enseignement, ou plus largement des cursus de formation, sur un temps long, permettant la prise en compte de la dimension longitudinale des  apprentissages sur le long terme ; le niveau méso des unités pragmatiques et thématiques caractéristiques de la « séance » en tant qu’évènements à la fois programmés et émergents ; enfin le niveau micro des interactions, étudiant les jeux énonciatifs et les dimensions multimodales qui s’y manifestent et les processus associés de construction de significations.

Thème 1: Interactions didactiques en présentiel, multimodalité et construction de savoirs

Résumé
Les travaux menés dans cet axe ont pour but d’analyser des interactions didactiques en rapport avec les processus de construction de savoirs, dans différentes disciplines et contextes éducatifs, en tenant compte de toutes les ressources multimodales en jeu. Ils articulent différentes échelles temporelles d’analyse sur d’importants corpus d’enregistrements vidéo (plusieurs dizaines d’heures), associées à d’autres données, ce qui permet à la fois une analyse fine des interactions multimodales et une analyse de phénomènes didactiques tels que le contrat caractérisant l’interaction professeur-élèves à une échelle temporelle beaucoup plus grande.

Thème 2 : Articulation de savoirs et de contextes d’apprentissages et d’évaluation

Résumé
Si les cadres disciplinaires scolaires perdurent, ils sont fortement questionnés quant à leurs liens avec d’autres savoirs et pratiques, soit en interne à l’école (interdisciplinarité) soit en externe à celle-ci (liens et complémentarités avec d’autres institutions culturelles, professionnelles, etc.). Par ailleurs, l’évaluation des élèves ne renvoie plus seulement à des savoirs, savoir-faire mis en jeu dans des situations construites pour l’enseignement mais aussi à des situations du monde social environnant. Les recherches menées dans cet axe s’intéressent à ces questions dans des cas d’enseignements scientifiques ou professionnels.

Thème 3: Interactions et apprentissages médiatisés par les technologies

Résumé
Les recherches menées dans cet axe portent sur les interactions sociales et didactiques médiatisées par les technologies (présentiel ou à distance) dans des situations pédagogiques d’apprentissage des langues. Trois types d’analyse sont menées : les phénomènes d’orchestration de ressources multimodales, l’étude de la gestion quasi-simultanée de tâches diverses par les acteurs (multi-tasking), et la compréhension des phénomènes de reconfiguration d’ordre symbolique, cognitif et sémiotique lors de l’usage de ces technologies.

Thème 4 : Education  et plurilinguisme

Résumé
Cet axe thématique comprend des travaux qui s’intéressent , au sein de contextes éducatifs variés, à la construction de répertoires bilingues ou plurilingues sous des angles complémentaires (didactique, pragmatique, sociolinguistique), considérant diverses langues, y compris les langues secondes et de scolarisation. Fondés sur l’analyse des enjeux socio-éducatifs de la multiplication croissante des échanges linguistiques et culturels et de la construction européenne, ils envisagent la diversité linguistique comme un atout potentiel pour l’éducation.

Thème 5 :Instrumentation de la recherche en éducation 

Résumé
Les travaux menés dans cet axe ont pour objet de développer une instrumentation pour les recherches en éducation fondées sur des films de pratiques éducatives et autres données associées. Ils sont en très grande partie menés dans le cadre de la contribution du laboratoire à la Structure Fédérative de Recherche ViSA , en lien avec la Cellule Corpus Complexe (CCC) du laboratoire.

Thème 6 : Conceptions de ressources et de dispositifs pour l’enseignement, la formation et la médiation

Résumé
Les activités menées dans cet axe visent à produire de façon collaborative des ressources d’enseignement et de formation des enseignants dans différentes disciplines (sciences, mathématiques, statistique, français, langues). Le travail de conception de ces ressources est réalisé dans un partenariat étroit avec des enseignants afin d’intégrer les contraintes et les possibilités des situations éducatives en amont du processus. Une partie importante consiste à évaluer les usages de ces ressources par les enseignants et les élèves et leurs effets sur les apprentissages.

 

A mettre à jour
Le sous-axe COAST (Communication et Apprentissage des Savoirs Scientifiques et Techniques) regroupe des chercheurs qui ont pour objet commun l’enseignement et l’apprentissage dans des situations de classe au sein d’institutions scolaires ou dans d’autres situations, notamment des stages sur des lieux de travail dans le cadre de la formation professionnelle. Les approches théoriques didactiques élaborées donnent une place centrale aux processus communicatifs dont l’enjeu est la transmission du savoir. L’enseignement et l’apprentissage sont appréhendés à différentes échelles (ex : séquence d’enseignement sur plusieurs semaines ; séance de 1 ou 2 heures ; interactions de quelques minutes ou secondes) et du point de vue de l’articulation entre individu et collectif et entre divers lieux d’acquisition, et différentes institutions (école, entreprise, cadres quotidiens).

Les méthodologies développées privilégient une approche compréhensive tout en l’articulant avec des éléments plus explicatifs. Les enregistrements vidéo des classes, complétés par des documents associés, sont un moyen privilégié pour constituer des corpus à partir d’études de cas, dans la mesure où la vidéo permet de rendre visible la communication et d’en étudier la complexité. Des études quantitatives et statistiques à grande échelle à l’aide de questionnaires sont aussi réalisées dans certains cas pour analyser les performances, acquisitions, attitudes ou motivations des élèves en ce qui concerne les savoirs en jeu dans l’enseignement ou la formation.

Les travaux de l’équipe sont menés autour de 4 thèmes de recherche :

1) L’étude des pratiques de classes (mathématiques, sciences et techniques) ordinaires, des performances, de la motivation et de la culture scientifique des élèves
Approche didactique et comparative des pratiques de classe en lien avec les performances des élèves, en mathématiques et physique au collège et au lycée en France, au Liban et au Sénégal, en formation technologique (DUT)
Etude des orientations motivationnelles des élèves en regard des sciences : questionnaire international ROSE (Relevance Of Science Education), et questionnaire attitudes PISA.
Analyses qualitatives complémentaires des résultats des élèves à l’enquête PISA 2006

2) L’analyse des pratiques de formation et d’apprentissage dans les dispositifs de formation professionnelle par alternance
Interactions didactiques en situation de stage en entreprise et apprentissages d’élèves en formation d’ingénieurs et de techniciens
Mobilisation de connaissances antérieures issues de différents types de situations dans la formation en alternance
Utilisation de vidéos d’élèves en formation didactique d’enseignants en physique-chimie

3) La conception de ressources pour l’enseignement ou la formation à partir de travaux de recherche et de l’expérience des praticiens
Elaboration de ressources pour les enseignants et formateurs (au collège et au Lycée, en mathématiques et en physique) en collaboration chercheurs / enseignants
Développement de sites internet pour la diffusion et la mutualisation de ces ressources (sites internet PEGASE, PEGAME, PEGASE-En) avec contribution à des projets Européens (S-Steam, Mind-The-Gap)
Développement d’une théorisation de la conception de ces ressources (« design based research »)

4) L’instrumentation pour la recherche en éducation autour de la base de données VISA (VIdéos de situations d’enseignement et d’apprentissage)
Développement d’une instrumentation pour la recherche en éducation (base de données VISA : indexation et mise à disposition d’enregistrements vidéo et documents associés)
Mise en place et animation d’un réseau de chercheurs et de laboratoires (PPF VISA) autour des méthodologies et instruments logiciels d’analyse des corpus vidéo