« Le trait [labial] et la motivation en arabe et en français » (Georges Bohas, in « Le français moderne », n°2, 2019)

L’objectif de cet article est de montrer que deux langues aussi différentes que le français et l’arabe font usage du même trait phonétique pour le même sens. On établit d’abord que, dans les deux langues, les termes désignant le nez, ses parties, ses maladies et leur traitement incluent le trait [±nasal]. On expose ensuite la théorie des matrices et des étymons au sein de laquelle s’effectue la démonstration.

On produit alors un nombre significatif de données qui font apparaître que dans les deux langues les termes tournant autour des lèvres manifestent la présence du trait [labial]. On résout quelques objections concernant particulièrement la motivation des termes abstraits et on cite des données qui suggèrent qu’il en va de même dans un grand nombre de langues fort diverses.

En savoir plus : article disponible sur demande auprès de l’auteur