[visioconférence] 14e Journée des DYS – Rhône (10/10/2020)

L’association DYStinguons-nous organise la

14e Journée des DYS du Rhône

Cette journée mobilisera les parents membres des associations de la Fédération française des DYS et les professionnels partout en France, Depuis treize ans, les manifestations organisées par les bénévoles à l’occasion de la JND ont permis de faire progresser à pas de géant la cause des enfants et adultes porteurs de troubles des apprentissages. La dyslexie, la dysphasie et la dyspraxie sont ainsi mieux connues du grand public et la famille des troubles « DYS » de mieux en mieux repérée.

Cette année, en raison du contexte sanitaire, elle se déroulera entièrement à distance le samedi 10 octobre 2020, de 9h30 à 17h00 et sera retransmise (depuis l’Hôtel de Région de Lyon) via l’adresse suivante :

https://primetime.bluejeans.com/a2m/live-event/djdrcucz

À noter : Audrey Mazur-Palandre interviendra à 10h, sur le thème : La dyslexie développementale chez le jeune adulte. Des témoignages de terrain aux perspectives de recherche.

En savoir plus : programme de la journée disponible sur le site Web dédié

Webcolloque IMPEC 2020 (01-03/07/2020)

En raison de la crise sanitaire actuelle, le colloque IMPEC 2020 prévu du 1er au 3 juillet 2020 aura lieu entièrement à distance, par visioconférence. Par conséquent, il n’y a aucun frais d’inscription pour assister à distance à IMPEC 2020. Le comité d’organisation demande simplement une inscription gratuite mais obligatoire pour assurer à chacun l’accès à distance aux outils qui permettront la diffusion des contenus.

L’équipe mettra en ligne quinze jours avant le colloque une grande partie des présentations pré-enregistrées des intervenants (cf. programme détaillé du colloque). Elle assurera également les échanges en direct avec les intervenants entre le 1er et 3 juillet 2020.

Pour assurer au mieux l’organisation d’IMPEC 2020 à distance, nous vous remercions de vous inscrire directement sur ce site web, au plus tard le 22 juin, via le formulaire d’inscription disponible ici :

https://impec.sciencesconf.org/registration

Sans inscription, nous ne pourrons pas vous donner accès aux contenus du colloque à distance.
Contact : Justine Lascar
En savoir plus : consulter l’espace dédié au colloque sur le site du Groupe IMPEC

Séminaire en ligne InSitu : Étudier les représentations des prisons musée, entre sémiotique des pratiques et analyse des interactions (14/05/2020)

Jeudi 14 mai 2020, 16h-17h30 / ENS de Lyon (site Descartes)
Webconférence ENS « séminaire InSitu ICAR » (inscription obligatoire pour tout.e.s, le mot de passe sera envoyé par mail le 7 jeudi au matin)
Pierluigi Basso,  Justine Lascar et Julien Thiburce (ICAR) : Étudier les représentations des prisons musée, entre sémiotique des pratiques et analyse des interactions
-> (Résumé au format PDF)
Contact: heike.baldaufquilliatre@ens-lyon.fr

Séminaire « Plurilinguisme et médiations didactiques » : V. Castellotti (12/03/2020)

La prochaine séance du séminaire d’ICAR Plurilinguisme et médiations didactiques aura pour invitée Véronique Castellotti (professeure émérite à l’université de Tours).

Intitulé de l’intervention : Prendre l’altérité au sérieux : pour une didactique de l’appropriation

La recherche en didactique des langues, dans la période récente, s’est développée à partir d’une forme de doxa communicativo-actionnelle, dont l’argumentation reste peu étayée. Après un retour sur les caractéristiques et les conséquences de ce choix, quelques pistes seront proposées pour réfléchir la question de l’appropriation à partir d’une autre conception des langues-langages-discours, articulée à une autre orientation de la rencontre alterlinguistique et alterculturelle.

La séance se déroulera jeudi 12 mars 2020, de 13h à 14h30, en salle D4-179 des locaux d’ICAR.

Contact : Martine Marquilló Larruy

Troisième DataSession LIS (17/03/2020)

Les DataLIS sont les ateliers organisés au sein du groupe LIS de l’équipe InSitu du laboratoire. La troisième session des DataLIS 2019-2020 sera consacrée aux données de deux intervenantes:

  • Johanna Isosävi (Université de Helsinki) : Les requêtes dans des interactions interculturelles entre des francophones et finnophones. Données (vidéo) en français et finnois ;
  • Marianne Zogmal (Université de Genève) : Les interactions entre enfants, parents et professionnel·le·s lors des arrivées en crèche : les ajustements corporels réciproques. Données (vidéo) en français.

La data session aura lieu le mardi 17 mars, de 9h30 à 12h30, en salle D4.179 de l’ENSL.

Contact : Elizaveta Chernyshova et Anna Claudia Ticca

ANNULATION : Journée d’étude du projet REMILAS : « Médiation et interprétation, tiers et pair-intervenants » (27/03/2020)

Nous vous informons de l’annulation de la journée d’étude REMILAS programmée le 27 mars prochain. Celle-ci sera reportée à une date ultérieure.

 

Dans le cadre du projet de recherche ANR REMILAS (REfugiés, MIgrants et leurs LAngues face aux services de

Santé), l’équipe LIS d’ICAR, en lien avec l’Orspere-Samdarra, a le plaisir de vous inviter à la journée finale de l’ANR, sur le thème :

Médiation et interprétation, tiers et pair-intervenants

Cette journée se propose d’illustrer des réalisations auxquelles a conduit le programme de recherche REMILAS, une forme de bilan des actions qui ont été menées au cours des 4 ans du projet, notamment dans le domaine de la formation et dans celui des expériences d’ouverture de la recherche scientifique vers le grand public.

Au-delà de ce bilan des recherches, la journée sera surtout l’occasion de réfléchir sur les thématiques vers lesquelles les recherches REMILAS nous ont conduits, et qui ont fait émerger de nouvelles pistes de recherche. Ces questionnements tournent autour de « tiers et pairs » dans l’accueil en santé mentale des migrants, et plus largement.

La journée comprendra des présentations plénières (une conférence et des présentations de réalisations) et des ateliers plus orientés vers le travail collectif et l’échange.

Les inscriptions, gratuites mais obligatoires, se font en remplissant ce formulaire. Pour toute information concernant les inscriptions, vous pouvez écrire à : emilie.jouin@ens-lyon.fr

La journée se déroulera le vendredi 27 mars 2020, de 9h à 16h40, dans les locaux du Centre hospitalier Le Vinatier, Amphithéâtre 416 (95 boulevard Pinel – 69500 Bron)

Cette journée est le deuxième volet des manifestations de clôture de l’ANR. La première journée, organisée par l’ORSPERE-SAMDARRA, aura lieu le 26 mars 2020 à l’Amphithéâtre Mérieux à l’ENS-Lyon. Infos et inscriptions disponibles ici.

Contact : Emilie Jouin
En savoir plus : programme de la journée disponible sur le site Web dédié

Septième séance du séminaire ADATIC (04/02/2020)

La septième séance de l’édition 2019-2020 du séminaire ADATIC : Apprentissage, Didactique, Autonomie, Technologie de l’Information et de Communication aura pour objets :

  • 1 –  conférence de Doriele Silva de Andrade Costa Duvernoy, enseignante-chercheure à UPE (Université d’état de Pernambuco), Brésil (précisions ultérieures) ;
  • 2 – questions diverses.

La séance est organisée mardi 4 février 2020, de 17h00 à 20h, en salle Ennat Léger de la MSH LSE (14 avenue Berthelot – 69007 Lyon).

Contact : Jean-Claude Régnier

Troisième séance du séminaire ELSE (01/04/2020)

La troisième séance de l’édition 2019-2020 du séminaire ELSE : Éducation en Langues Secondes et Étrangères accueillera trois intervenantes sur la thématique du Plurilinguisme en structures d’accueil de petite enfance :

  • Nathalie Duchet, coordinatrice du Programme de réussite éducative (PRE) du CCAS de Saint Priest ;
  • Martine Mc Sweeney, consultante formatrice au sein d’EVALA membre d’une SCOP.

Intitulé de l’intervention : Le projet « Club de langues » du Programme de Réussite Éducative du CCAS de Saint Priest : une passerelle entre petite enfance et école pour favoriser une vision enrichissante du plurilinguisme et réduire les inégalités de langage

  • Eva Feig, Doctorante à l’Université de Strasbourg et à l’Université de Coblence-Landau, en Allemagne :

Intitulé de l’intervention : Comment installer un bilinguisme précoce en milieu institutionnel ? Les crèches franco-allemandes du Rhin supérieur à la recherche de la recette magique

Inscription nécessaire via le sondage en ligne suivant.

La séance est organisée le mercredi 1er avril 2020, de 14h à 16h, dans les locaux d’ICAR, en salle D4.179.

Contact : nathalie.blanc@ens-lyon.fr
En savoir plus : consulter le site Web du séminaire

REPORT : Deuxième séance du séminaire MILAFI (07/04/2020)

La deuxième séance du séminaire MILAFI (Migrations et Langues : Accueil, Formation, Insertions) aura pour invitée Aurélie Mariscalchi, doctorante en didactique des langues au laboratoire Lidilem (Laboratoire de linguistique et didactique des langues étrangères et maternelles, Université Grenoble Alpes).

Intitulé de l’intervention : Multimodalité et enseignement du FLE : présentation critique de l’approche Silent Way

Le Silent Way est une approche pour l’enseignement des langues étrangères créée dans les années 60 par Caleb Gattegno, mathématicien et pédagogue. Rangée dans les approches dites « non conventionnelles » en didactique des langues (CUQ et GRUCA, 2005 ; ASDIFLE, 2008), le Silent Way se veut néanmoins innovant grâce à son caractère hautement multimodal. En effet, aidé par un matériel propre à l’approche, l’enseignant a recours principalement aux gestes pour enseigner les éléments de la langue et se doit de parler le moins possible. Les objectifs de cette posture sont multiples :

  • placer les apprenants au centre de l’enseignement-apprentissage de la langue ;
  • impliquer les apprenants dans l’apprentissage de la langue en réinvestissant le rôle de la kinesthésie dans les apprentissages ;
  • favoriser la rétention des éléments de la langue grâce à la multimodalité.

En s’appuyant sur mon mémoire de Master 2 et mon étude doctorale en cours, je m’attacherai dans un premier temps à situer l’approche dans son contexte historique et social afin de mieux comprendre les principes qui sous-tendent la pensée Caleb Gattegno (Gattegno, 1976 ; 1984). Dans un second temps, j’alternerai entre théorie, pratique et temps d’échange afin de développer une pensée critique vis-à-vis de l’approche (présentation des outils, pratiques d’enseignement). Enfin, je réfléchirai de façon plus générale aux apports d’une approche comme le Silent Way pour l’enseignement-apprentissage du français langue étrangère.

L’inscription à la séance est obligatoire via le formulaire en ligne suivant (places limitées à 40, merci de ne vous inscrire que si vous êtes sûr.e de venir).

La séance se déroulera le mardi 7 avril 2020, de 13h à 15h, dans les locaux de l’ENS de Lyon, site Descartes, en salle D2-117.

Contact : Véronique Rivière
En savoir plus : consulter le site Web dédié

Prochaine séance du séminaire LanDES (21/02/2020)

La quatrième séance du séminaire 2019-2020 du sous-axe LanDES : Langue Discours Énonciation Sémiotique aura pour invité Hugues Constantin de Chanay (ICAR). 

Intitulé de l’intervention : Que fait la modalité ? Étude d’un extrait du débat d’entre-deux-tours de la présidentielle française 2017 

Résumé en pièce jointe.

La séance se déroulera le vendredi 21 février 2020, à partir de 14h30, en salle D4.179, dans les locaux d’ICAR.

Contact : Nathalie Rossi-Gensane

Huitième séance du séminaire ADATIC (26/02/2020)

La huitième séance de l’édition 2019-2020 du séminaire ADATIC : Apprentissage, Didactique, Autonomie, Technologie de l’Information et de Communication accueillera deux invités : 

  • Badara Diallo, doctorant en Information et Communication (Lyon 2, ICAR : axe InSitu. Direction :  Mohamed Hassoun), sur le thème :

Falsifiabilité documentaire et identitaire en environnement numérique : transgressions et recours

Le numérique a profondément bouleversé les comportements et a entraîné des changements radicaux sur les plans culturel et sociologique. Il modifie également nos rapports aux objets. À ce titre, le passage du papier au numérique pose des problèmes d’authenticité et de validité des documents, mais aussi de l’identité numérique. Or, si la fiabilité documentaire[1] et identitaire[2] est difficile à établir en environnement numérique, le réseau social numérique communautaire[3] peut en revanche constituer un milieu capable de restaurer la confiance altérée par les mauvaises dans le Web. Cette recherche a pour objectif de montrer qu’une approche anthropologique des transactions des réseaux sociaux communautaires numériques et l’analyse des phénomènes de la falsifiabilité des documents et de l’identité numérique peuvent apporter des éléments de régulation face à la multiplication des formes de transgressions documentaires en environnement numérique. À terme, elle devrait permettre :

  • d’authentifier et de valider les documents numériques et de l’identité numérique à travers un réseau social communautaire numérique dans le but de lutter contre la falsification.
  • de revitaliser le lien social, en s’appuyant sur une analyse de la nature des pratiques numériques participatives et productives dans le but d’apporter des éléments de régulation qui permettront de limiter les fraudes.
  • de redonner confiance aux réseaux sociaux communautaires numériques dans les transactions et dans les processus de médiation sociale.

1 – Streiff, Hervé. Vos documents sont-ils falsifiables dans le « far web » ?  [en ligne]. 2013, Disponible sur http://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/cercle-83226-vos-documents-sont-ils-falsifiables-dans-le-far-web-1003541.php?rysWf2V0AurV56uW.99 (consulté le 07/09/2017).

2 –   Merzeau, Louise. Présence numérique : les médiations de l’identité [en ligne]. in : Les enjeux de l’information et de la communication. Grenoble: éd. GRESEC. Vol. 1. 2009, p79-91, Disponible sur : www.cairn.info/revue-les-enjeux-de-l-information-et-de-la-communication-2009-1-page-79.htm (consulté le 20/05/2017).

3– Zacklad, Manuel. Genres de dispositifs de médiation numérique et régimes de documentalité, in La notion de genre de documents des organisations. Pour une approche et pratique. Sous la dir. de Louise Gagnon-Arguin, Dominique Maurel et Sabine Mas, Montréal : PUQ.

 

  • Tolga Tekin, doctorant en Sciences de l’éducation et de la formation (Lyon 2, laboratoire ECP. Direction : Stéphane Simonian), sur le thème :

L’affordance de Twitter par les enseignants : étude du réseau d’apprentissage personnel

Cette recherche étudie l’affordance de Twitter dans la perspective de la théorie socioculturelle, la cognition distribuée et la cognition située. Plus précisément, l’objectif est d’analyser le réseau personnel des enseignants (de l’école primaire au lycée) construit par l’intermédiation de Twitter qui constitue un moyen d’acquérir de nouvelles connaissances et d’améliorer les compétences professionnelles. Selon la théorie socioculturelle de Vygotsky, l’environnement social a un rôle essentiel pour faciliter le développement et l’apprentissage. Par ailleurs, la théorie de la cognition distribuée exige de penser l’interaction entre les mécanismes sociaux et artificiels. Quant à la cognition située, c’est l’étude de la manière dont la connaissance humaine se développe comme un moyen de coordonner l’activité depuis l’intérieur de l’activité elle-même. Pour traiter notre sujet, nous analysons les relations sociales et les activités (leur nature, les niveaux de participation et les processus mis en œuvre) que font les enseignants dans le réseau. L’analyse des niveaux de participation s’appuie sur le modèle de Lave & Wenger (1991) et l’analyse des processus, sur celui de Daele (2004).

Cette communication sera donc l’occasion d’évoquer l’importance du réseau social Twitter afin d’améliorer le développement professionnel.

 

La séance est organisée mercredi 26 février 2020, de 17h00 à 20h, en salle Ennat Léger de la MSH LSE (14 avenue Berthelot – 69007 Lyon).

Contact : Jean-Claude Régnier

Première séance 2019-2020 du séminaire MILAFI (17/01/2020)

La première séance de l’édition 2019-2020 du séminaire MILAFI (Migrations et Langues : Accueil, Formation, Insertions) aura pour invitée Emmanuelle Canut, professeure des universités en Sciences du langage (université de Lille, laboratoire STL-UMR 8163).

Intitulé de l’intervention : La « Dictée à l’adulte/à l’expert » avec des publics migrants : un vecteur pour l’apprentissage du français oral et écrit

Dans le cadre d’un projet sur l’accompagnement linguistique et social des migrants, une démarche dite de « dictée à l’expert » est proposée à des apprenants, en particulier à des Mineurs Non Accompagnés (MNA), peu ou pas scolarisés antérieurement. Dans la continuité des travaux portant sur la « dictée à l’adulte » avec des élèves de cycle 1 et 2 (Canut & Guillou, 2017, Canut, 2006), ou avec des personnes en situation d’illettrisme (Delefosse, 1997) ou en situation de handicap (Uzé, 1989), il s’agit de repenser l’apprentissage de l’écrit au regard de la production orale.

Nous proposons d’exposer les fondements théoriques et les principes didactiques de cette activité, et de montrer son impact sur le développement des compétences linguistiques des apprenants, autrement dit comment, dans l’interaction, « l’entraînement » à la production de variantes langagières « écrivables » leur permet d’accéder au fonctionnement de l’écrit (dans sa dimension scripturale et rédactionnelle).

L’inscription à la séance est obligatoire via le formulaire en ligne suivant (places limitées à 40, merci de ne vous inscrire que si vous êtes sûr.e de venir).

La séance se déroulera le vendredi 17 janvier 2020, de 13h à 15h, en salle D2-018  de l’ENS de Lyon (site Descartes).

Contact : Véronique Rivière
En savoir plus : consulter le site Web dédié